UN ETE EN LOUISIANE

The Man in the Moon
Etats-Unis
1990
Drame
1h39
Protection-des-mineurs-12.gif
date de sortie : 4 octobre 1991

avec
Reese WITHERSPOON (Danielle Trant, dite Dani)
et Sam WATERSTON (Matthew Trant) Tess HARPER (Abigail Trant) Jason LONDON (Court Foster) Emily WARFIELD (Maureen Trant)

le sujet

L'été de l'année 1957, dans la Louisiane rurale.

Dani, 14 ans, grandit dans une vie morose et stricte, avec ses parents et sa sœur aînée, Maureen. Sa mère attend son quatrième enfant.













Un rayon de soleil survient dans sa vie quand le jeune Court Foster, âgé de 17 ans, sa mère veuve, et ses petits frères viennent s'installer dans la ferme voisine. Dani commence à tomber amoureuse de Court, mais lorsqu'il rencontre Maureen, c'est comme si Dani n'existait pas.

le réalisateur

Robert MULLIGAN voit le jour le 23 août 1925 à New York.

Né dans le quartier du Bronx, il étudie à la Fordham University avant de servir dans les Marines durant la Seconde Guerre mondiale.
Démobilisé, il obtient un poste au département éditorial du New York Times, poste qu'il abandonne pour poursuivre une carrière à la télévision.
Employé par la chaîne CBS, c'est au bas de l'échelle que Robert débute sa carrière télévisuelle, comme coursier. Il gravit les échelons, apprenant le métier sur le tas, et finit, en 1948, par diriger plusieurs séries importantes.
En 1959, il remporte un Emmy Award pour The Moon and Sixpence (inédit), un téléfilm qui marque les débuts au petit écran de Sir Laurence Olivier.

En 1957, Robert met en scène son premier long-métrage pour le cinéma, Prisonnier de la peur.
Cinq ans plus tard, il est unanimement salué par la critique, nommé à la fois pour l'Oscar du meilleur réalisateur et le Golden Globe du meilleur film dramatique pour
Du silence et des ombres. Le film remporte trois Oscars, dont celui du meilleur acteur décerné à Gregory Peck. Vu à travers le regard d'une petite fille, le film vaut autant comme dénonciation du racisme dans une Amérique encore entachée de ségrégationnisme que pour la manière dont le réalisateur dépeint l'innocence d'un enfant confronté à la dureté, voire à l'horreur du monde réel.
En 1972, Un été 42 lui vaut une nouvelle nomination pour le Golden Globe du meilleur réalisateur.
Mulligan a souvent exploré, et en tout cas dans ses films les plus connus, les thèmes de l'enfance et de l'adolescence — dans Du silence et des ombres, Un été 42, L'Autre, Un été en Louisiane… — avec une approche sensible et nuancée. On assiste alors souvent à la confrontation de l'innocence avec la réalité (de l'amour, du désir, de la mort, de l'environnement social…) mais aussi de l'innocence avec la culpabilité.
Robert est mort le 20 décembre 2008 à Lyme, dans le Connecticut.

les enfants

 

 

 

 

 

 


Née Laura Jeen Reese WITHERSPOON le 22 mars 1976 à La Nouvelle-Orléans en Louisiane (tiens, tiens), Reese passe pourtant les quatre premières années de sa vie en Allemagne, où son père, chirurgien militaire, était affecté à l'époque.
Puis la famille rentre aux Etats-Unis et s'installe à Nashville, dans le Tennessee.
Dès l'âge de 7 ans, Reese commence à poser pour des magazines, puis fait quelques publicités pour des télévisions locales. A 11 ans, elle remporte un concours de jeunes talents.
En 1990, à 14 ans, elle obtient son premier grand rôle dans Un été en Louisiane. Son rôle de garçon manqué est bien accueilli.
Bientôt, Reese obtient des rôles dans des films plus importants.
Diplômée en 1994 d'une école pour filles de Nashville, elle décide de mettre sa carrière en veilleuse pour étudier la littérature anglaise à l'université. Mais les projecteurs lui manquent, et elle accepte deux rôles dans de gros films : Fear (1996) avec Mark Wahlberg (son petit ami de l'époque) et Freeway avec Kiefer Sutherland. Bien qu'aucun ne connaisse un gros succès, Reese est repérée par Hollywood et obtient à nouveau de grands rôles dans Pleasantville (1998), L'Arriviste (1999) et Sexe intentions (1999).
Son rôle le plus connu est celui de l'avocate Elle Woods dans la comédie La Revanche d'une blonde (2001) qui la propulse au firmament d'Hollywood.
L'année suivante, Fashion victime confirme sa popularité. On la verra même dans la série Friends.

En 2006, Reese reçoit l'Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans Walk the line, de James Mangold sur Johnny Cash, dans lequel elle joue le personnage de June Carter Cash.

les commentaires

On peut s'interroger sur l'étrange traduction française du titre original L'homme de la lune, rapport à une histoire que racontait sa mère à ses deux filles.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.