CINEMA PARADISO

Italie
1988

Comédie dramatique
2h03

date de sortie en France : 20 septembre 1989


Prix du jury au Festival de Cannes
Donatello de la meilleure musique
(Ennio Morricone)
Prix du cinéma européen du meilleur acteur (Philippe Noiret)
Prix spécial du jury pour Giuseppe Tornatore
Oscar du meilleur film étranger
César de la meilleure affiche (Jouineau-Bourdugue et Gilles Jouin)
Golden Globe du meilleur film étranger

CINEMA PARADISO

Meilleur film au Festival international du film de Cleveland
Meilleur film de langue étrangère au Mainichi Film Concours
Prix spécial du meilleur jeune acteur de moins de neuf ans dans un film étranger aux Young Artist Awards(Salvatore Cascio)
5 BAFTA Film Award
Robert du meilleur film étranger aux Robert Awards

Critics' Circle Film Awards :
Acteur de l'année (Philippe Noiret)
Film étranger de l'année

avec
Salvatore CASCIO (Salvatore enfant dit Toto)
et Philippe NOIRET (Alfredo) Marco LEONARDI (Salvatore adolescent) Jacques PERRIN (Salva-tore adulte)

le sujet
CINEMA PARADISO
A Rome, Salvatore, cinéaste en vogue, apprend la mort d'un certain Alfredo. C'est tout un pan de son passé qui ressurgit et il se souvient.
Quarante ans auparavant, en Sicile, on l'appelait Toto et il partageait son temps libre entre l'église où il était enfant de chœur et la salle de cinéma paroissiale, en particulier la cabine de projection.
Là régnait Alfredo qui, au travers des films qu'il projetait, lui apprenait la vie.

le réalisateur
CINEMA PARADISO
Giuseppe TORNATORE commence sa carrière en 1984, en signant le scénario de Cent jours à Palerme. C'est l'année suivante qu'il se lance dans la réalisation.
Cinema Paradiso est son second film.
On lui doit également
Ils vont tous bien (1990), Marchand de rêves (1995), Malèna (2000), et, en 2010, Baaria.

les enfants
CINEMA PARADISO
Salvatore CASCIO est né en 1979. Cinema Paradiso est sa première expérience.
Il retrouve Tornatore l'année suivante pour Ils vont tous bien, puis tourne deux autres films, dont Au royaume des chiens.


les commentaires

CINEMA PARADISO
La première « mouture » du film était une version de 2 h 50 (avec Brigitte Fossey). En raison d'une classification défavorable pour sexualité par la censure, Giuseppe Tornatore la remonta et la première version qui sortit en salles, en Italie, eut une durée de 2 h 35.
En raison du manque de fréquentation dans son pays d'origine, la durée du film fut réduite à
2h03 pour la distribution internationale.
CINEMA PARADISO

En 2002, la version dite « director's cut » de 2h50 fut diffusée (elle est connue aux États-Unis sous le titre Cinema Paradiso: The New Version).

Cinema Paradiso est le centième film dans lequel joue Philippe Noiret.

 

garre aux gaffes

 
Dans la séquence où Salvatore adolescent biffe les jours du calendrier de l'année 1954, il le fait de la main droite. Hors, lors de la séquence de l'examen à l'école, Salvatore enfant est gaucher.
 
1954 est l'année du calendrier, et est précédée dans le film par des séquences de Et Dieu créa la femme réalisé en... 1956.
 
 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×