MOI IVAN, TOI ABRAHAM

France / Biélorussie
1993
Drame
1h45
date de sortie en France : 7 décemtre 1993

Prix de la jeunesse au Festival de Cannes
Grand Prix du Festival de Moscou

avec
Aleksandr YAKOVLEV (Ivan)
Roma ALEXANDROVITCH (Abraham)
et Vladimir MASHKOV (Aaron) Mariya LIPKINA (Rachel) Hélène LAPIOWER (Reyzele) Daniel OLBRYCHSKI (Stepan)

le sujet

Dans une bourgade polonaise frontalière des années 1930, Ivan, un garçon de treize ans issu d'une famille chrétienne va vivre dans une famille juive afin d'y apprendre le commerce.

Il se lie d'amitié avec le fils de la famille, Abraham, un garçonnet de neuf ans que son grand-père veut envoyer à l’école rabbinique.


Pour y échapper et, en outre, comme l'antisémitisme sévit autour d'eux, ils s'enfuient pour échapper au conflit qu'ils pressentent.

le réalisateur

Yolande ZAUBERMAN est née à Paris.
Elle réalise en 1987 un premier documentaire sur l’apartheid en Afrique du Sud, Classified People, qui remporte entre autres le Grand Prix du Festival de Paris et le Bronze Rosa au Festival de Bergame (Italie).
Le second, Caste Criminelle (1989), est tourné en Inde, et sélectionné au Festival de Cannes.
Trois ans plus tard, Yolande signe son premier long métrage de fiction, Moi Ivan, toi Abraham.
S’ensuivront les deux films Clubbed to Death (1996) et La guerre à Paris (2001) avec Elodie Bouchez, qui seront distribués dans le monde entier.

Elle signe également l’idée originale des films Tanguy (2001) et Agathe Cléry (2008) pour Étienne Chatillez et réalise des séries de photos pour le magazine Spoon et le mensuel Le Monde Diplomatique.

Yolande réalise en 2004 la comédie expérimentale Paradise now - Journal d'une femme en crise, et retourne au documentaire avec Un juif à la mer, tout en poursuivant ses recherches sur l’image avec la création de CATMASK, une caméra sur un masque de chat, qui la conduit à travailler avec des artistes et des danseurs. Depuis quelques années, elle filme avec Stephen Torton, Too Soft For Anybody I Know sur Jean-Michel Basquiat.
En 2012, Yolande poursuit la réalisation de l’œuvre Oh, Je vous veux !, film-installation à la croisée du cinéma et de l’art contemporain et se consacre à la réalisation de son prochain film, L'amant palestinien.

 

les enfants

Aucune information sur Aleksandr YAKOVLEV (à gauche) et Roma ALEXANDROVITCH (à droite), dont il s'agit du seul film.

les affiches à l'étranger


           Etats-Unis                        Allemagne      

 

Pour commencer à créer votre page, cliquez ici et entrez votre texte

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×