LE MARI DE LA COIFFEUSE

France
1990
Comédie sentimentale
1h22
date de sortie : 3 octobre 1990

Prix Louis-Delluc
Nomination au Grand Prix de l'Union de la critique de cinéma
Nomination au BAFTA du meilleur film non anglophone
César :
Nomination au prix du meilleur film
Nomination au prix du meilleur réalisateur (Patrice Leconte)
Nomination au prix du meilleur acteur (Jean Rochefort)
Nomination au prix de la meilleure photo (Edouardo Serra)
Nomination au prix du meilleur montage (Joëlle Hache)
Nomination aux prix des meilleurs décors (Ivan Maussion)
Nomination au prix du meilleur scénario original (Claude Klotz et Patrice Leconte)

avec
Henry HOCKING (Antoine à 12 ans)
Thomas ROCHEFORT (Edouard)
et Jean ROCHEFORT (Antoine) Anna GALIENA (Mathilde) Roland BERTIN (Le père d'Antoine) Maurice CHEVIT (Ambroise Dupré)

le sujet

Le rêve d'Antoine, petit garçon amoureux, est d'épouser une coiffeuse. Il va donc chez le coiffeur aussi souvent que possible.

Un jour, par hasard, il découvre la coiffeuse de ses rêves dans un petit salon de coiffure de province. Et depuis, Antoine passe ses journées dans le salon de cette femme qu'il a épousée et qu'il ne quitte plus.
Il est devenu le mari de la coiffeuse.
Dans ce huis clos, ils vivent un amour passionnel.

le réalisateur

Né le 12 novembre 1947 à Paris, Patrice Leconte passe son enfance à Tours, tournant dès 15 ans des petits films d'amateur.
Il monte à Paris en 1967 pour suivre le cours Littré, puis entre à l'IDHEC.
Il participe aux Cahiers du Cinéma, et se lance avec plus ou moins de bonheur dans le court-métrage. Parallèlement, il contribue au journal Pilote de 1970 à 1974, produisant des planches d'une grande originalité et réalise de nombreux films publicitaires.
Ses premiers longs métrages passent inaperçus ou sont mal reçus.

En 1975, il se lance dans un projet plus ambitieux, en adaptant des personnages de Gotlib avec Jean Rochefort et Coluche : Les vécés étaient fermés de l'intérieur. Le film est mal reçu par la critique et ses résultats déçoivent au regard des têtes d'affiches. Patrice Leconte commence à croire qu'il a fait fausse route dans le cinéma et accentue sa carrière publicitaire.
En 1977, il accepte un dernier projet, l'adaptation à l'écran d'une pièce de café-théâtre : Amour, coquillages et crustacés, renommé à l'écran Les Bronzés. Et le film est un des plus grands succès du cinéma français et connaît deux suites.
S'ensuit pendant une dizaine d'années une série de comédies, généralement autour de la troupe du Splendid, mais aussi d'acteurs comme Coluche, Bernard Giraudeau, Gérard Lanvin, qui rencontrent souvent le succès (Viens chez moi, j'habite chez une copine, Les spécialistes).

Patrice décide de changer de registre et réalise trois films consécutifs en complet décalage avec ses productions précédentes : Gérard Jugnot rase sa moustache (Tandem),  il adapte un roman de Georges Simenon en révélant un Michel Blanc totalement à contre-emploi, livide et bouleversant (Monsieur Hire), puis Le Mari de la coiffeuse, portrait inclassable d'un homme qui n'arrive pas à aimer sa femme comme il le voudrait.
Les films suivants sont des échecs et Patrice change alors à nouveau de registre en 1995 en se lançant dans le film en costumes. Et Ridicule le réconcilie avec le public et la critique, en même temps qu'il lui permet de remporter les César du meilleur réalisateur et du meilleur film.
Il a été président du Grand Jury du Festival du grain à démoudre en 2010.

Grâce à Patrice Leconte, Gérard Jugnot, Jean Rochefort, Michel Blanc, Charles Berling et Daniel Auteuil furent nommés au César du meilleur acteur. Côté femmes, ce sont Juliette Binoche et Vanessa Paradis qui furent nommées au César de la meilleure actrice.

les enfants

Seul film pour Henry HOCKING, né en 1978.

Premier film pour Thomas ROCHEFORT, que l'on reverra dans Priez pour nous (1994).
Contrairement aux apparences, il n'a aucun lien de parenté avec Jean.

les commentaires

Les slips de bains en laine portés par les enfants, quand ils jouent sur la plage de Luc-sur-Mer, ont été tricotés par la mère de Patrice Leconte.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×